Une journée à L’EALAT, 3eA : Classe Défense et Sécurité globales à l’EALAT

Le lundi 9 octobre 2017, nous sommes allés à l’EALAT toute la journée. Tout d’abord nous avons pris le bus puis nous avons participé à la levée des couleurs. Ensuite, nous avons visité la base à pied. Après nous avons fait du sport : lancer de ballon, tir à la corde javelot, course relais avec du saut, relais en poussant un pneu de V.A.B…

Ensuite nous nous sommes changés et douchés, puis on nous a donné des rations que l’on a dû faire chauffer.

Enfin nous avons visité le musée, on nous a expliqué beaucoup de choses. Cette journée fut très intéressante et enrichissante.

Manon Soteras

Lundi 9 octobre 2017 la classe de 3A a passé la journée accompagnée du Capitaine P. sur la base militaire de l’EALAT. Quand nous sommes arrivés, nous avons assisté à la levée des couleurs, ensuite nous avons été faire des activités sportives par équipes. Puis pour poursuivre notre journée en tant que militaire nous avons mangé des rations où nous avons allumé nous-mêmes notre feu pour faire chauffer notre plat. Enfin pour terminer nous avons fait la visite du musée. Ce fut une journée très intéressante et enrichissante.

Louise Cartigny

Ce lundi 9 octobre 2017, la Classe Défense et Sécurité Globales de 3eA s’est rendu à la base militaire voisine de notre établissement : l’EALAT.

Pour commencer notre journée en tant que Classe Défense, nous avons assisté à la cérémonie de la levée des couleurs où nous avons écouté le discours du Chef de Corps, le Colonel Dorange et où nous avons chanté la Marseillaise.

Pour continuer notre journée au sein de la base le Capitaine Pussé nous a préparé une activité sportive de deux heures, animée par Fred : nous avons fait un parcours naturel. Nous étions par équipe et nous avons fait plusieurs épreuves. Après nous être changés, nous avons mangé des rations militaires que nous avons fait chauffer nous-mêmes grâce à un kit de réchauffage.

Après le repas, nous avons visité le musée de l’Alat et nous avons pu y voir des hélicoptères, leur fonctionnement, ainsi qu’un bout du mur de Berlin.

Nous sommes ensuite rentrés à SJDC après avoir remercié les militaires de nous avoir accueillis et d’avoir pris du temps pour nous.

Manon Joutotte