ZOE ALBALADEJO A L’ELYSEE : PRIX GONCOURT DES LYCEENS

C’est une semaine exceptionnelle que la classe de 1ere STMG et les enseignantes qui ont mené ce beau projet viennent de vivre.

La semaine qui vient de s’écouler a été particulièrement riche en émotions… et en déplacements !

En effet, lundi 12 novembre, Carole Laborde, professeur-documentaliste et moi-même, Stéphane Lasserre, professeur de lettres, ont accompagné deux élèves de la classe Goncourt, deux élèves donc de 1ère STMG : Zoé Albaldejo et Léa Cerqueira aux délibérations régionales qui se tenaient à Poitiers.

Après 4h de route, nous voilà arrivées à la FNAC, lieu de rendez-vous pour ces délibérations.

Zoé a porté les choix de la classe concernant le trio de romans préférés, à savoir  (par ordre alphabétique !)

– Inès Bayard et Le malheur du bas

– Adeline Dieudonné et La vraie vie

– David Diop et Frère d’âme.

Durant plus de 3h, elle a défendu âprement ces trois romans afin que ce soient eux qui figurent dans le trio finaliste… Et elle a réussi son pari. Autre pari que ses enseignantes lui avaient fixé : être élue déléguée régionale afin de pouvoir participer aux délibérations nationales à Rennes… Avec conviction et enthousiasme, elle a défendu sa propre candidature… et a été élue haut la main (8 voix sur 10 !). Une élève de 1ère STMG relèvera donc le défi de participer aux délibérations nationales et d’élire le lauréat du Goncourt des lycéens…

Mercredi 14 novembre, Zoé et sa professeure de français sont donc montées à Rennes pour rencontrer les 12 autres élèves délégués avant la grande délibération.

Le dîner a été un moment de débats autour des romans de la sélection, et cette discussion s’est poursuivie tard dans la nuit…

Jeudi 15 novembre, 8h30 : départ pour l’hôtel de ville de Rennes où a lieu cette fameuse et tant attendue délibération. C’est avec un peu de stress et d’excitation que Zoé  découvre la salle de délibération, au 3ème étage de l’hôtel de ville…

Un nouveau pari l’attend là encore : être élue présidente du jury Goncourt des lycéens et donc avoir le privilège d’annoncer le nom du lauréat devant les médias qui se pressent déjà dans la salle de réception de l’hôtel de ville !

9h : la porte de la salle se ferme pour au moins 3h d’échanges, de débats, d’argumentations acharnées…

12h40 : frémissements dans la salle de réception… l’élève qui va annoncer le prix vient faire un essai micro… Quelle ne fut pas ma joie de voir que c’était Zoé qui déambulait jusqu’à l’estrade… Pari tenu encore une fois !!!

12h45 : Zoé apparaît à la télé et sur l’écran de l’Auditorium à St Jacques de Compostelle : c’est en direct que les collègues et  les camarades de Zoé découvrent qui est le lauréat, mais aussi et surtout qui est le président du jury !

David Diop est sacré pour son roman Frère d’âme, roman qui narre un morceau de vie de deux tirailleurs sénégalais dans les tranchées, pris sous le feu des obus allemands et en proie à une folie certaine.

La folle journée de Zoé aurait pu s’arrêter là… Mais non !

Comme c’est le 30ème anniversaire de la création du Goncourt des lycéens, les 13 élèves membres du jury ainsi que leurs professeurs, sont attendus à L’Élysée à 18h30, pour remettre le prix à David Diop, et rencontrer le Ministre de l’Éducation nationale et … le Président de la République…

Nous voilà donc dans les rues de Paris avec valises et sacs à main (et tenue plus apprêtée !) en direction de l’Élysée…

Une soirée qui permet de rencontrer le lauréat du Goncourt des lycéens 2018 ainsi que les lauréats de 1988 (date du 1er Goncourt des lycéens) : Erik Orsenna ; de 1998 : Luc Lang et de 2008 : Catherine Cusset.  Un temps d’échanges offre la possibilité aux lycéens présents de converser avec ces auteurs… Et un peu plus tard avec Emmanuel Macron…

Une courte nuit dans une auberge de jeunesse parisienne, 3h de TGV et nous voilà revenus à St Jacques de Compostelle, accueillie chaleureusement par les collègues et les élèves de 1ère STMG… Des étoiles encore plein les yeux et des souvenirs plein la tête… et quelques larmes parce que nous sommes allées au bout de ce projet, avec une classe peu commune : peu d’enseignants se lancent dans l’aventure Goncourt des lycéens avec une classe de filière technologique… et que de paris réussis !

L’aventure littéraire ne s termine pas encore puisque nous avons la chance d’avoir été sélectionnés pour participer aux Rencontres nationales qui se tiendront à Rennes les 29 et 30 novembre prochain… avec au programme des rencontres avec des auteurs de la sélection, des académiciens, des critiques littéraires, des libraires, des éditeurs… et une participation à des ateliers d’écriture poétique et de slam…

En cadeau : un petit florilège des meilleurs moments de Zoé à Rennes et à Paris

Devant l’hôtel à Rennes avant de partir délibérer…

Dans la salle de délibérations…

Les choses sérieuses commencent…

Test micro avant l’annonce du lauréat…

Zoé et le roman couronné

Zoé face aux caméras de France 3

Belle brochette d’écrivains… et Bernard Pivot en animateur…

En attendant le Président de la République…

La photo tant attendue… l’officielle dira-t-on…

et la moins officielle…